Hypnose & Thérapies Brèves: Revue 41 Mai/Juin/Juillet 2016

Hypnose & Thérapies Brèves: Revue 41 Mai/Juin/Juillet 2016

Hypnose & Thérapies Brèves: Revue 41 Mai/Juin/Juillet 2016                   De l’inattendu à l’évidence.Dr Patrick Bellet Il y a un peu plus de dix ans commençait l’aventure « Hypnose & Thérapies Brèves ». En voici quelques éléments. C’est Jean-Pierre Joly avec Daniel Renson qui en avaient posé les prémices éditoriales. Malheureusement, Jean-Pierre est décédé brutalement en janvier 2006 avant le premier numéro. Ton idée était bonne, votre idée était opportune. Dix ans plus tard, notre revue est devenue la plus importante d’Europe, la plus libre et originale du monde entier dans son domaine, comme me le confiait récemment Thierry Servillat qui m’a succédé en 2012 avec talent, élégance et intelligence. Commencement et partage. Dr Patrick Bellet 28 août 2015, Paris. La flûte d’Isabelle Courroy accompagne cette histoire dans laquelle les légendes et les songes s’entrecroisent. Une improvisation musicale dont le souffle rythme les départs, les commencements, leurs obstacles et leurs dépassements. Aujourd’hui, la femme-lézard de Jean Paul Forest nage en notre compagnie, glissant son corps hybride de la pénombre de la jungle jusqu’à d’autres sillons plus organiques. Temps suspendu en hypnogenèse…   Migrations en âge. Dr Dominique Megglé Le Docteur Patrick Martin, rhumatologue de 52 ans, est en train de jouer aux billes avec ses petits copains dans la cour de récréation ; ils jouent à la tic et c’est agité : un garçon de sa classe tente de lui piquer les siennes et il se défend ; comme je suis le surveillant, il me montre discrètement son sac à trésor : elles sont toutes là, les normales, les calots, les agathes, les araignées, les porcelaines, les schroumpfs et les autres ; soudain, un sourire vengeur apparaît sur son visage : il vient de gagner un autre calot.   Psychothérapie ericksonienne basée sur la Sagesse Universelle. Dr Teresa Robles Teresa Robles vient nous parler de son cœur et de ses racines, complexes. De ce qu’elle a appris au contact de l’humanité où elle a grandi. Le Mexique : terre du maïs, l’une des espèces les plus nourricières, peut-être le symbole d’une fécondité universelle. Qu’est-ce que la Sagesse Universelle et comment elle est apparue, c’est en relation avec ce que je suis, c’est une longue histoire.   L’Hypnose dans l’univers d’Amélie Poulain. Dr Olivier Deslangles Quelques secrets dévoilés sur un fabuleux destin. Olivier Deslangles revient du ciné. Il est sous le charme. Amélie la malicieuse a su lui faire croire que les nains de jardin avaient un passeport. Elle est très forte en hypnose, Amélie. Au moins trois médecins, dont deux qui connaissent la technique, ont été subjugués. Voici ses secrets.     Des ressources sur toute la Ligne du Temps. Jane Turner Comment la Ligne du Temps peut-elle servir dans un travail thérapeutique, y compris pour consolider les acquis du travail de changement et enrichir les ressources ?  Voilà ce que je me propose de traiter dans cet article. Comment la Ligne du Temps, modèle spécifique de transe et de transformation, permet aussi bien de trouver des remèdes aux problèmes posés qu’à rechercher, développer et consolider des ressources. Une technique particulière, « Le Générateur de Ressources », est présentée sous forme de protocole, suivie d’une proposition d’auto-application.   Ruines et palimpsestes. Joëlle Mignot Ou comment utiliser les strates du temps en hypnothérapie ?Vous proposer une balade ?… Car se promener dans des ruines, c’est d’abord s’imprégner d’une ambiance très particulière où l’esprit est happé par les lieux d’un calme étrange où la pierre est singulièrement reine, lumineuse souvent… Chacun de vous a des souvenirs qui sans doute affluent, qui à Rome, qui à Athènes, qui encore à Vaison-la-Romaine,...

Read More

Hypnose Thérapies Brèves Revue N° 24 Février-Mars-Avril 2012

Hypnose Thérapies Brèves Revue N° 24 Février-Mars-Avril 2012

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue Février – Mars – Avril 2012 Edito :“Temps de crise… nouvelle renaissance ?“ Dr Thierry Servillat. En ce début d’année, la lecture des journaux nous parle abondamment de peurs et d’inquiétudes. La crise est évidente, notamment économique, qui touche évidemment, comme les précédentes, les plus fragiles quels que soient les registres de cette fragilité (pauvreté, handicap, vulnérabilité psychique quelles qu’en soient les causes). Crise des repères aussi, particulièrement les géographiques ; les distances se raccourcissent  avec le développement des moyens de communication et de transport. Le temps est lui aussi concerné, qui semble s’accélérer. La mise en place d’Internet joue, bien sûr, un rôle majeur dans ce changement, rôle qui a pu être comparé à celui de l’essor de l’imprimerie après Gutenberg au XVe siècle. Effectivement, Internet nous permet d’accéder de manière saisissante, et en énorme partie gratuite, au patrimoine culturel de l’humanité. Tout en permettant également les échanges mondiaux d’informations, d’opinions, et des collaborations multilocalisées artistiques, économiques, scientifiques.   “Musicothérapie soufie et chamanique. A. Azize Güvenç. Cette richesse de l’Orient qui ne cesse de transformer l’hypnose occidentale…   Des traditions chamaniques et du soufisme à l’utilisation moderne de la « Thérapie par la musique et le mouvement ancien-orientaux » (TMAO). Le Dr Oruç Güvenç a indiscutablement fait revivre la « Thérapie par la musique et le mouvement ancien-orientaux ». Il donne l’un des enseignements les plus profonds de la culture spirituelle du soufisme islamique contemporaine. Il consacre sa vie depuis plus de quarante ans à la préservation, à l’authenticité et à l’enseignement de la « Thérapie par la musique et le mouvement » de Turquie et d’Asie centrale. Celle-ci trouva son origine à l’époque des chamans, et fut ensuite profondément influencée par le soufisme, avant d’être développée dans le système musical des « makam». De nos jours, cette musique traditionnelle est utilisée lors de traitements médicaux et de psychothérapies modernes. Le Dr Güvenç fut instruit par d’éminents maîtres qui étaient musiciens et poètes, et qui pratiquaient le soufisme islamique. Sa musique est un trésor d’harmonie, de beauté et de créativité inspiratrice, enracinée dans la sagesse profonde du soufisme. “Clin d’œil à la neurologie. Blépharospasme et effet papillon. A partir de vignettes cliniques, la neurologue Claire Michel nous entraîne dans une approche sensitive et sensible qui aide ses patients à retrouver maîtrise et sérénité.   La légèreté de l’hypnose, sa fluidité, sa présence quasi invisible est utilisée dans l’un des domaines historiques de ses premières applications : la neurologie. Claire Michel, à partir de vignettes cliniques portant sur les mouvements anormaux, nous entraîne, avec simplicité, dans une approche sensitive et sensible qui aide ses patients à retrouver maîtrise et sérénité. Préférant « jouer » l’hypnose avec délicatesse. Introduction Au cours de l’histoire de leur discipline, d’illustres neurologues se sont penchés sur la question de l’hypnose. Pour un tel spécialiste, il y a à vrai dire dans cette question quelque chose qui nous ramène au versant psychique des maladies. Et depuis toujours, la neurologie a vécu une histoire d’amour et de désaveu entre la médecine somatique et la psychiatrie, naviguant élégamment entre le corps et l’esprit. Objectivement, on observe de plus en plus l’émergence de l’hypnose dans notre médecine actuelle et occidentale. Quelques études ont montré l’augmentation des pratiques de médecines adjuvantes, y compris à l’hôpital (Salomonsen). A l’heure où nos systèmes de santé investissent dans des techniques onéreuses, il faut bien admettre que l’hypnose, elle,  est une technique de communication verbale sans autre impact financier. Par ailleurs, quoique non anodine,  c’est un soin considéré sans grand effet secondaire. Un argument plus positif et dans une optique de santé sociale, l’hypnose permet une activation des ressources propres du patient...

Read More

Revue Hypnose Thérapies Brèves 23 – 2011 Janvier 2012

Revue Hypnose Thérapies Brèves 23 – 2011 Janvier 2012

Hypnose Thérapies Brèves: la Revue Novembre-Décembre 2011 Janvier 2012 n°23   Edito :“Installez-vous“ Thierry Servillat Lorsqu’un étudiant finit ses études de médecine, de psychologie ou de sciences paramédicales, il se pose souvent la question : « Vais-je m’installer ? » Lorsqu’il est perplexe, il va demander à ses collègues et amis : « Et toi, que penses-tu faire, comptes-tu t’installer ? » Les études en démographie médicale montrent que de moins en moins de jeunes s’installent. Souvent, la motivation pour un choix hospitalier ou en institution est positive : envie d’exercer en institution, amour du travail en équipe, esprit de « service public » avec souvent désir de soigner et d’aider tous types de patients quels que soient les moyens financiers dont ceux-ci disposent, et préoccupation envers les plus démunis. Parfois aussi, on ressent une peur. Peur de se lancer, hésitation à se faire confiance, angoisse d’échouer. Pourtant, les formations à l’hypnose apprennent l’installation. Du moins dans ses aspects techniques. Nous y apprenons ce type de suggestion : « Prenez l’installation qui vous convient. Prenez votre temps, essayez différentes positions. » Et on sait combien François Roustang peut centrer le travail thérapeutique sur ce moment initial. L’installation est au cœur du processus hypnotique, peut-être même son noyau. Certains patients ne s’installeront jamais, ne prendront jamais, peut-être ne choisiront jamais de se positionner. Certains thérapeutes non plus, dont nous pouvons craindre qu’ils ne pourront ni s’aider eux-mêmes ni aider les autres.   “ENERGETIQUE DU LEMNISCATE. Ou l’hypnose tourneboulée. Jean-Pierre Courtial. A partir d’un cas, l’auteur présente une modélisation du travail hypnotique qui intègre l’approche énergétique utilisée dans les médecines orientales.   Comment ce que les thérapeutes énergéticiens nomment énergie s’articule-t-il avec l’hypnose ? La pratique de l’hypnose peut-elle prendre une dimension énergétique ? A propos de sa pratique, Mesmer évoquait un fluide qu’il estimait spécifique au monde animal (par opposition au magnétisme de la matière inerte et des aimants) (Bellet, 2009). Pour lui ce fluide présentait tous les aspects d’une énergie. Y aurait-il un rapport entre hypnose et énergie ? L’hypnose montre bien la multiplicité des états de conscience, des ressources potentielles, des bifurcations engendrant des « croyances » qui conditionnent les comportements. Ernest Rossi (2001, 2007, 2008) considère l’hypnose comme une manière de modifier l’équilibre d’un système, à la façon de la dynamique non linéaire, parfois chaotique, des systèmes auto-organisés. Il compare la guérison au processus de découverte, à l’eureka du chercheur. Il invoque le processus des neurones miroirs dans la symétrie des prises de conscience entre le thérapeute et le patient. Concrétiser un problème De façon générale, l’hypnose change les croyances de la personne, en tant que celles-ci expriment sa façon d’interpréter le monde et ce qu’elle est par rapport au monde. Il faut inscrire le problème des patients dans leur corps. Une personne souffrait d’une peur. La thérapeute énergéticienne lui a demandé : –       A quoi ressemble cette peur ? –       A une boule. –       De quelle couleur est cette boule ? Quelle est sa taille ? –       Elle est noire. Ce texte est rédigé par Jean-Pierre Courtial à partir d’un ensemble de cas proposés par Maria Colliot et de sa pratique professionnelle. Les idées évoquées sont, globalement, issues d’un groupe de recherche en psychologie transdisciplinaire de l’université de Nantes réunissant des thérapeutes et des chercheurs à la suite des thèses de Christine Dumont, Pierre Garnier, Jacki Herbet et William Sherlaw. Lire la suite sur http://www.hypnose-ericksonienne.org/Energetique-du-lemniscate-ou-l-hypnose-tourneboulee-Jean-Pierre-Courtial-Maria-Colliot-pour-la-Revue-Hypnose_a420.html   “L’HYPNOSE : UN « COUTEAU SUISSE » PSYCHOTHERAPEUTIQUE. Pratique, rapide pour ouvrir, transformer et cicatriser. Marie-Laure Gassin. Une psychologue expérimentée et récemment formée à l’hypnose, nous raconte 6 de ses premiers cas.   Initiée depuis quelques années à l’hypnose éricksonienne, j’ai envie de partager ici quelques pastilles cliniques où j’ai pu, semble-t-il avec bonheur, utiliser...

Read More

Revue Hypnose Thérapies Brèves N°20 – 2011

Revue Hypnose Thérapies Brèves N°20 – 2011

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°20 : Février/Mars/Avril 2011   Avides de recherches partagées ! Edito du Dr Thierry SERVILLAT, rédacteur en chef. L’apparition d’une rubrique « Recherche » dans notre revue est assurément un évènement important dans l’histoire de celle-ci. La lecture de nombre de ses articles nous a dès le premier numéro sensibilisé au message d’Erickson et de ses continuateurs: chaque intervention est unique, il n’est de pratique sans recherche personnelle. Nous dirons même sans intervention ! La ligne éditoriale de la Revue, depuis le début, insiste ainsi sur la nécessaire créativité du thérapeute, et se propose de stimuler celle du lecteur, notamment par le partage d’expérience qu’elle permet et suscite. Cette ligne est continuée: nous sommes tous des chercheurs! …   “Être présent ou l’émancipation: comment sortir du tourment moral“. Combiner les éclairages de l’hindouisme avec ceux des approches éricksoniennes (Pascal Chiffoleau) Depuis de nombreuses années, Pascal Chiffoleau travaille les points communs entre hypnose et cultures orientales, à la fois sur un plan théorique et au quotidien dans sa pratique de médecine générale. Ce texte témoigne de la première période de son évolution, lors de laquelle il combinait les éclairages de l’hindouisme avec ceux des approches ericksoniennes. Préambule: Le protocole d’hypnose que je vais vous présenter est à mes yeux comme un pont entre: – d’une part: une étude et un travail personnel en psychologie des profondeurs (psychologie jungienne), une étude de la symbolique, une étude comparative des philosophies et spiritualités occidentale et orientale: – et d’autre part: l’exercice de la médecine générale et l’apprentissage aux outils et principes de l’hypnose ericksonienne et des thérapies brèves…   “Que ferait Freud sur un tapis volant ? la rencontre du pourquoi et du comment“. La psychanalyse et l’hypnose éricksonienne sont-elles compatibles ? (Karine Robert) Choc des cultures, peut-être, Karine Robert s’interroge comme tant d’autres sur LE sens de l’hypnose et de ses variantes en thérapie. Elle dans (aussi) d’un pied léger et délié, funambule, en gardant son équilibre d’une approche à l’autre en fonction de son intuition et de sa sensibilité. Lorsque je me suis installée en libéral, je me suis très vite aperçue que ma formation de psychologue clinicienne avec une orientation analytique était, certes intéressante, mais qu’il me manquait « quelque chose ». En effet, je ne pouvais accompagner les personnes que je recevais, jusqu’à « l’émergence de la question », mais une fois celle-ci posée, qu’en fait-on ? par ailleurs, travaillant notamment avec des victimes de violences sexuelles et/ou d’inceste, je me demandais s’il n’y avait pas un autre moyen de les aider, que d’aller « creuser systématiquement là où ça fait mal ». C’est avec ces deux questions que je suis arrivée par un bel après-midi d’été à Vaison-La-Romaine pour commencer à me former à la pratique de l’hypnose éricksonienne… http://www.hypnose-ericksonienne.org/Que-ferait-Freud-sur-un-tapis-volant-Revue-Hypnose-Therapies-Breves_a328.html     “L’infini au jour le jour. L’utilisation de l’hypnose et de l’intervention systémique en soins palliatifs. (Bernadette Audrain-Servillat, Jean-Pierre Courtial, Pierre-Henry Garnier) En prolongement du dossier thématique « Hypnose et Institutions », la deuxième partie de l’article sur l’Unité de Soins Palliatifs du CHU de Nantes montre comment son équipe se voit pour pouvoir agir dans une perspective systémique et hypnotique. 2ème partie: Place de l’hypnose et de l’intervention systémique. Les tensions familiales au moment de la fin de vie et au sein de l’ensemble constitué par les soignants et les familles sont nombreuses et fortes et peuvent nécessiter le recours à des pratiques systémiques et à l’hypnose…   “Le temps hypnotique, fil d’or de la thérapie“. L’engagement corporel, sensoriel du thérapeute (Marie-Pierre Sicard Devillard) Il est parfois utile de penser l’hypnose avec l’éclairage de la psychanalyse. Surtout quand c’est celui...

Read More

Hypnose & Thérapies Brèves N°19 – 2010-2011

Hypnose & Thérapies Brèves N°19 – 2010-2011

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°19 : Novembre/Décembre 2010/Janvier 2011 Tenir Debout… Et Marcher. Editorial du Dr Thierry SERVILLAT, Rédacteur en Chef L’automne est dit-on le temps de la prise de recul, de la réflexion après la période active du printemps et de l’été. Ce numéro 19 propose un dossier composé d’articles ayant un thème commun. Nous espérons que cette démarche servira à approfondir, enrichir, et aussi à créer du débat. Pour commencer nous avons eu envie de diriger le projecteur vers celles et ceux d’entre nous qui pratiquent l’hypnose dans les établissements de santé, publics ou privés. Car un idée traîne souvent dans nos conversations: les « institutions », hôpitaux, cliniques, seraient réticentes à l’hypnose (et d’ailleurs aussi, d’ailleurs aux thérapies brèves)…   « Commencer avec des cas difficiles » L’attention à chaque détail, une observation fine de la totalité du corps du patient pour construire son intervention. Cécile Bérard… De l’autorisation à l’encouragement et à la rencontre précieuse. L’attention à chaque détail, une observation fine de la totalité du corps du patient, sont des aides irremplaçables pour apprendre à construire ses interventions et se « lancer » dans la pratique de l’hypnose. Alors peuvent surgir l’étonnement et la fierté d’avoir osé. C’est à l’occasion du DIU de soins palliatifs à Lyon que ma première rencontre avec le mot « hypnose » a eu lieu. Plus qu’un mot, une technique… un état… un moyen d’entrer en relation, mais cela je ne l’apprendrai que bien plus tard…   « Palo Alto et le jugement de Salomon » En dix point, un avocat explique comment il utilise nos outils pour résoudre des conflits… à l’amiable. Jean-Edouard Robiou du Pont. Avocat et médiateur familial. Une inspiration pragmatique pour l’avocat. En 10 points, un avocat nous explique comment il construit sa réflexion et son intervention pour favoriser la résolution des conflits… à l’amiable. Où nous voyons que nos outils, hors du champ de la thérapie, peuvent servir à construire des solutions pacifiantes.   Dossier Hypnose et Institution « Le changement au centre hospitalier de Romans sur Isère » Comment la même approche hypnotique est reçue et mise en œuvre selon l’orientation professionnelle du soignant. Chantal Mejean, Olivier Daene,Jean-Pascal Sagot, Céline Mazoyer, Estelle Thibaudeau. L’hypnose a fait son entrée au Centre hospitalier de Romans en 2008 et nous donnons la parole aux différents professionnels concernés. Tout d’abord, la direction du Centre hospitalier à qui revient cette belle initiative, et soulignons-le, c’est peut-être la première fois qu’une directrice des soins, Madame Méjean, en l’occurrence, s’exprime sur ce type d’expérience dans une publication telle que la nôtre. La suite de cet article montrera comment la même approche hypnotique est reçue et mise en œuvre selon l’orientation professionnelle du soignant. En tant que formateur, je voudrais apporter quelques mots de commentaire sur cette expérience. Au-delà de l’objectif évident des applications de l’hypnose dans le traitement de la douleur, j’ai observé des changements de nature différente. Une sorte d’apprentissage parallèle et naturel. En effet, les participants sont réunis longuement, plusieurs jours de suite, et de ce fait sont amenés à se parler et à faire des exercices ensemble. Jusque-là, me direz-vous, rien de bien extraordinaire. C’est vrai. La découverte tient à cette évidence : rencontrer les autres membres du personnel en dehors des contingences habituelles (normales ?) et établir des relations humaines voire professionnelles (ou inversement) que la structure hospitalière ne favorise pas ! Autrement dit, sortir du « cadre »… Un gain inattendu ! De nouvelles perspectives s’ouvrent sur le sens de l’hospitalité… N’est-ce pas parler un langage de compréhension que de faire de l’hypnose ? L’aventure continue ! Dr Patrick...

Read More
Page 1 sur 212