Revue Hypnose Thérapies Brèves 22 Aout-Septembre-Octobre 2011

Revue Hypnose Thérapies Brèves 22 Aout-Septembre-Octobre 2011

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°22 : Août/Septembre/Octobre 2011     Edito :“Je sais tout cela mais je ne m’en sers pas“ Thierry Servillat   “La mixité thérapeutique ou le panier de soins ?“. Mixer les théories, les approches psychothérapeutiques et les traitements médicamenteux : un plaidoyer pour la liberté du thérapeute de faire « sa propre cuisine ». Dominique Megglé   Lundi matin, je fais une psychanalyse. Il est là, étendu sur le divan, et il associe, librement. Je suis derrière et je note, automatiquement. A la fin de la séance, nous sommes heureux tous les deux, lui parce que, ayant vaillamment combattu son Surmoi, il est arrivé à parler de son père autoritaire, moi parce qu’il m’a offert une transe amnésique. Nous nous apprécions et c’est bon pour commencer la semaine en douceur. Lundi après-midi, on joue aux boules avec une dame. Elle a appris grâce à moi. Elle voulait devenir plus adulte, alors on a sorti les boules. Sur le tableau Velleda, des tas de petites boules et de sous-boules correspondant aux Etats de son Moi, Parent, Adulte, Enfant, Enfant Adapté Rebelle, Parent dans l’Adulte ; et des tas d’autres boules correspondant aux Etats du Moi de ses partenaires dans la vie ; et des tas de flèches entre tout ça dans tous les sens : de séance en séance, elle analyse ses transactions ; de plus en plus de boules, de flèches et de sous-boules, et de séance en séance, nous nous enfonçons dans la confusion. Mardi matin, j’ai l’air d’un gendre idéal avec chemise et costume Smalto, rehaussés du sourire énergique qui manifeste mon assertivité : je vais faire des TCC. A 9 heures, c’est le deuxième C de TCC, « Comportementale ». La dame a peur de l’avion et nous parlons du crash du Rio-Paris. Il a fallu deux ans pour retrouver l’épave de l’Airbus au fond de l’Atlantique et personne n’a encore compris pourquoi il avait décroché. Lire la suite sur http://www.hypnose-ericksonienne.org/Mixite-Therapeutique-par-Dominique-Meggle-Revue-Hypnose-et-Therapie-Breve_a394.html   “En finir avec l’angoisse“. Une thérapie de jeune femme angoissée menée en 4 étapes stratégiquement structurées. Laurent Briquet   Je propose de partager avec les lecteurs le cas d’une jeune femme angoissée afin de montrer comment dans l’approche thérapeutique et dans la façon de parler au patient, l’hypnose peut trouver sa place sans nécessairement qu’elle prenne la forme d’une séance d’hypnose classique, ni que le patient ait besoin de savoir comment il sera soulagé. Tout va se dérouler en quatre consultations hebdomadaires au cabinet. Lire la suite sur http://www.hypnose-ericksonienne.org/En-finir-avec-l-angoisse-Une-subtile-directivite-Laurent-Briquet-Revue-Hypnose-et-Therapies-Breves_a395.html   “ La langue des oiseaux“. Ou les mystères de la relation thérapeutique. Jouer avec les mots, inventer des codes, sont des gymnastiques anciennes susceptibles d’introduire de l’inventivité dans la relation avec les patients. Joëlle Mignot Qu’est-ce que la Langue des Oiseaux ? Je ne vais pas vous parler du cui-cui des oiseaux, encore que… Si j’ai choisi de vous parler de la Langue des Oiseaux, c’est pour vous proposer de porter un regard différent sur la relation que nous pouvons avoir à nos patients dans nos consultations, en particulier lorsque nous utilisons l’hypnose. Le sens caché des mots utilisés par nos consultants et par nous-même peut être autant de pierres précieuses aussi bien dans le décodage de leur problématique que sur l’aspect thérapeutique. La Langue des Oiseaux est donc une langue à la fois mystérieuse et secrète qui consiste à donner un sens autre que le sens direct de la signification. Le décodage passe par les sons (d’où l’analogie avec les chants des oiseaux), la décomposition et/ou la recomposition de syllabes et des lettres. Il s’agit donc d’aller...

Read More

Hypnose Thérapies Brèves N°21 Mai-Juin-Juillet-2011

Hypnose Thérapies Brèves N°21 Mai-Juin-Juillet-2011

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°21 : mai/juin/juillet 2011 Edito :“Pour un congrès mondial d’hypnose à Paris en 2015“ Thierry Servillat C’est clair, c’est simple : la revue Hypnose et Thérapies brèves soutient la candidature de la CFHTB1 pour l’organisation d’un congrès mondial à Paris en 2015. Pourquoi ? Comme vous le savez, notre revue est actrice d’un mouvement hypnotique qui reprend une forte vigueur depuis une quinzaine d’années en France et dans les pays francophones, tant en médecine qu’en psychothérapie, sans oublier les professions paramédicales et infirmières. Et depuis plusieurs mois, un projet s’élabore en ce sens, avec le soutien actif de nombreux instituts et d’associations de France et de Belgique (et peut-être bientôt d’autres pays). Un projet sérieux, impliquant un nombre croissant d’universitaires, créatif (on veut y parler de mémoire, de rencontre, de conscience), ouvert et ambitieux (on aimerait aller « au-delà de l’hypnose » …) Au fait, pourquoi Paris ?   “Ne plus subir. Recadrer pour changer“. Les comportements pathologiques correspondraient-ils à une recherche d’effets hypnotiques ? C’est un type de recadrage qui peut permettre d’introduire l’hypnose dans leur thérapie. Eric Mairlot Les comportements pathologiques correspondraient-ils à une recherche d’effets hypnotiques ? C’est en tout cas un type de recadrage qui peut permettre d’introduire l’hypnose dans leur thérapie. De nombreux échecs de l’hypnothérapie sont dus à l’attitude passive des patients en attente d’un traitement « chirurgical » voire d’une guérison magique. En effet, le patient a souvent été très actif auparavant dans ses tentatives de résoudre son problème. C’est donc avec un sentiment d’impuissance d’autant plus fort qu’il subit sa souffrance. Il aura dès lors tendance à attendre de l’hypnothérapeute une intervention extérieure active, s’imaginant que son organisme recevra passivement la guérison dans un état d’« inconscience ».   “La créativité attentive. Transe-former les enfants par la psychothérapie“. Julie Linden nous expose sa pratique de l’hypnose avec les enfants et une conception théorique qui intègre le traumatisme comme une occasion pour apprendre. Julie Linden nous montre sa pratique de l’hypnose avec les enfants, et nous expose une riche conception théorique qui intègre le traumatisme comme un occasion pour apprendre. QU’EST-CE QUE L’HYPNOSE ? On a souvent dit que les enfants sont les meilleurs sujets hypnotiques. Il est important de comprendre ce qui est signifié par le terme d’hypnose, dans le but d’apprécier l’importance, pour le traitement des enfants, d’avoir cet outil dans le cartable du thérapeute. Il y a eu beaucoup de tentatives pour décrire l’hypnose, et la plupart des définitions s’accordent sur le fait que trois qualités doivent être présentes pour pouvoir parler d’état hypnotique : l’absorption, la suggestibilité et la dissociation. L’absorption est une très grande focalisation, aussi bien interne qu’externe.   “Avis de recherche. Vers un diagnostic opératoire systémique et stratégique“ Un des grands théoriciens actuels de la thérapie brève réfléchit sur une question cruciale : qu’est-ce qu’un diagnostic qui serait réellement utile pour le patient ? Jean-Jacques Wittezaele Un des grands théoriciens actuels de la thérapie brève réfléchit pour nous sur une question cruciale: qu’est-ce qu’un diagnostic qui serait réellement utile pour le patient ? Dans les recherches et les travaux issus de l’Ecole de Palo Alto, il est un thème qui soulève les passions et attise les querelles : la question de la « pathologie », en relation avec celle qui lui est opposée, à savoir la « non-normativité », positionnement revendiqué par les disciples de l’équipe du MRI, dont je fais d’ailleurs partie. A l’heure où l’IGB travaille, en collaboration avec l’équipe de Giorgio Nardone, à la mise au point d’un « diagnostic opératoire » systémique et stratégique présentant...

Read More

Revue Hypnose Thérapies Brèves N°20 – 2011

Revue Hypnose Thérapies Brèves N°20 – 2011

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°20 : Février/Mars/Avril 2011   Avides de recherches partagées ! Edito du Dr Thierry SERVILLAT, rédacteur en chef. L’apparition d’une rubrique « Recherche » dans notre revue est assurément un évènement important dans l’histoire de celle-ci. La lecture de nombre de ses articles nous a dès le premier numéro sensibilisé au message d’Erickson et de ses continuateurs: chaque intervention est unique, il n’est de pratique sans recherche personnelle. Nous dirons même sans intervention ! La ligne éditoriale de la Revue, depuis le début, insiste ainsi sur la nécessaire créativité du thérapeute, et se propose de stimuler celle du lecteur, notamment par le partage d’expérience qu’elle permet et suscite. Cette ligne est continuée: nous sommes tous des chercheurs! …   “Être présent ou l’émancipation: comment sortir du tourment moral“. Combiner les éclairages de l’hindouisme avec ceux des approches éricksoniennes (Pascal Chiffoleau) Depuis de nombreuses années, Pascal Chiffoleau travaille les points communs entre hypnose et cultures orientales, à la fois sur un plan théorique et au quotidien dans sa pratique de médecine générale. Ce texte témoigne de la première période de son évolution, lors de laquelle il combinait les éclairages de l’hindouisme avec ceux des approches ericksoniennes. Préambule: Le protocole d’hypnose que je vais vous présenter est à mes yeux comme un pont entre: – d’une part: une étude et un travail personnel en psychologie des profondeurs (psychologie jungienne), une étude de la symbolique, une étude comparative des philosophies et spiritualités occidentale et orientale: – et d’autre part: l’exercice de la médecine générale et l’apprentissage aux outils et principes de l’hypnose ericksonienne et des thérapies brèves…   “Que ferait Freud sur un tapis volant ? la rencontre du pourquoi et du comment“. La psychanalyse et l’hypnose éricksonienne sont-elles compatibles ? (Karine Robert) Choc des cultures, peut-être, Karine Robert s’interroge comme tant d’autres sur LE sens de l’hypnose et de ses variantes en thérapie. Elle dans (aussi) d’un pied léger et délié, funambule, en gardant son équilibre d’une approche à l’autre en fonction de son intuition et de sa sensibilité. Lorsque je me suis installée en libéral, je me suis très vite aperçue que ma formation de psychologue clinicienne avec une orientation analytique était, certes intéressante, mais qu’il me manquait « quelque chose ». En effet, je ne pouvais accompagner les personnes que je recevais, jusqu’à « l’émergence de la question », mais une fois celle-ci posée, qu’en fait-on ? par ailleurs, travaillant notamment avec des victimes de violences sexuelles et/ou d’inceste, je me demandais s’il n’y avait pas un autre moyen de les aider, que d’aller « creuser systématiquement là où ça fait mal ». C’est avec ces deux questions que je suis arrivée par un bel après-midi d’été à Vaison-La-Romaine pour commencer à me former à la pratique de l’hypnose éricksonienne… http://www.hypnose-ericksonienne.org/Que-ferait-Freud-sur-un-tapis-volant-Revue-Hypnose-Therapies-Breves_a328.html     “L’infini au jour le jour. L’utilisation de l’hypnose et de l’intervention systémique en soins palliatifs. (Bernadette Audrain-Servillat, Jean-Pierre Courtial, Pierre-Henry Garnier) En prolongement du dossier thématique « Hypnose et Institutions », la deuxième partie de l’article sur l’Unité de Soins Palliatifs du CHU de Nantes montre comment son équipe se voit pour pouvoir agir dans une perspective systémique et hypnotique. 2ème partie: Place de l’hypnose et de l’intervention systémique. Les tensions familiales au moment de la fin de vie et au sein de l’ensemble constitué par les soignants et les familles sont nombreuses et fortes et peuvent nécessiter le recours à des pratiques systémiques et à l’hypnose…   “Le temps hypnotique, fil d’or de la thérapie“. L’engagement corporel, sensoriel du thérapeute (Marie-Pierre Sicard Devillard) Il est parfois utile de penser l’hypnose avec l’éclairage de la psychanalyse. Surtout quand c’est celui...

Read More

Hypnose & Thérapies Brèves N°16 Février-Mars-Avril 2010

Hypnose & Thérapies Brèves  N°16 Février-Mars-Avril 2010

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue N°16 : Février/Mars/Avril 2010   Editorial du Dr Patrick BELLET ENTRE SOI ! C’est souvent un réflexe ou une habitude. « Asinus asinum fricat » disaient les anciens qui avaient remarqué que ceux qui se ressemblent s’assemblent bien souvent. Peut-être aussi une sorte de communication non verbale d’accordage. Quelque chose de rassurant… Quelque chose de fermé aussi. Si certains pouvoirs prônent la division pour régner, segmentation des tâches, tentation et tentative de gestion administrative exclusive du projet thérapeutique, réduction de l’acte médical à une technique sèche et inhumaine ; il serait paradoxal de parvenir au même résultat par une espèce de repli corporatiste. Certes, la spécialisation a beaucoup d’intérêt, mais elle comporte le risque de l’isolement. L’hypnose, entre autres vertus, possède celle d’être un art de la transition ainsi que celui de catalyser des situations figées.   hypnose: Dossier; suggestions en urgence. “Choisir une suggestion. La technique des vingt premières lignes“. Jacques Puichaud et Jacques Auger proposent une méthode pour faire preuve de génie dans le choix des suggestions ! LA NAISSANCE EN DOUCEUR L’hypnose permet à l’anesthésiste de faire fonctionner à la fois son cerveau gauche et son cerveau droit. Le voilà dissocié, afin de mieux dissocier les patientes. « Je vous invite à prendre une grande respiration et à respirer, à partir de maintenant, de manière… imaginative… à observer votre respiration… à observer comment chaque inspiration suit une expiration… à observer comment chaque inspiration suit une expiration… à observer comment chaque inspiration suit une expiration… (de plus en plus lentement en baissant le ton de la voix)… à observer comment chaque respiration vous apporte du confort, à observer comment chaque respiration vous apporte du relâchement… à observer comment chaque respiration vous apporte toutes les choses nécessaires à votre… confort, à votre sécurité, à votre protection… au relâchement de votre épaule gauche, au relâchement de votre épaule droite… comme chaque respiration vous apporte un nouveau confort…   CHOISIR UNE SUGGESTION Nous inaugurons dans ces pages une formule « Dossier ». Thème traité dans ce n° 16 : « les suggestions en urgence ». Avec l’aimable autorisation des Editions de l’Arbousier et des Editions Satas pour le livre « Métaphores et suggestions hypnotiques ». Dr Corydon Hammond. Jacques PUICHAUD, Jacques AUGER   LA TECHNIQUE DES « VINGT PREMIÈRES LIGNES » A l’heure de l’Europe, il paraît intéressant de faire une comparaison entre l’évolution de l’hypnose et des suggestions chez des auteurs classiques européens et M. H. Erickson. Braid a dissipé le voile mystérieux enveloppant le magnétisme animal initié par Mesmer qui a eu le mérite d’échafauder un semblant de doctrine pour échapper à l’obscurantisme de la seule puissance d’une intervention divine ou du hasard de la destinée humaine. Il a employé le terme d’« hypnotisme » inventé par Hénin de Cuvilliers, et a insisté sur la puissance de la suggestion. Mais il n’en a pas compris le véritable rôle, qu’il attribuait au sommeil provoqué en même temps qu’aux manipulations particulières qu’il utilisait pour l’obtenir. Il définissait l’hypnotisme comme « un état particulier du système nerveux déterminé par des manoeuvres artificielles ». Quelques suggestions de grands praticiens : “Suggestions pour le contrôle du saignement“ par Milton H. Erickson“. “Suggestions pour le contrôle d’une hémorragie digestive haute“ par Emil G. Bishay, Grant Stevens, Chingmuh Lee. “Suggestions directes d’urgence chez les patients dans un état critique“ par Ernest L. Rossi et David B. Cheek.   “La naissance en douceur, hypnose en anesthésie obstétricale“ par Jean-Michel Hérin. L’hypnose permet à l’anesthésiste de faire fonctionner à la fois son cerveau gauche et son cerveau droit. Le voilà dissocié, afin de mieux dissocier les patientes...

Read More

Hypnose & Thérapies Brèves N°3 – 2006

Hypnose & Thérapies Brèves N°3 – 2006

Hypnose & Thérapies Brèves: la Revue n°3 Novembre Décembre 2006 / Janvier 2007 Editorial : Attention, purin d’orties ! Dr Patrick Bellet Drôle d’accroche sans doute, mais une sorte d’urticaire mental me démange. Attention. Que veut-il dire avec ce mot ? Prendre garde ? Ou bien être attentif ? Et alors quelle différence ? La seule qui conduit largement le monde : la peur ! Et le meilleur moyen de lutte qui ait été trouvé, combinant économie de moyens mis en jeu et minimes dégâts collatéraux, est le fameux principe de précaution. Principe au nom duquel nul ne peut s’opposer, sous peine de passer pour un irresponsable voire un complice des fauteurs de troubles. Un exemple parmi d’autres : la nourriture.   Articles : La vérité Hypnotique. Histoire de ses avatars. Thierry Melchior « Hypnose » et « vérité » : quand on associe ces deux mots, une des premières idées susceptibles de venir à l’esprit, c’est que l’hypnose est un moyen d’aider les patients à retrouver les vraies causes, l’origine véritable mais « refoulée », « clivée », « déniée », « désavouée » ou « dissociée » des symptômes psychologiques ou psychosomatiques dont ils souffrent.   La douleur dans l’entonnoir ne coulera plus dans le tonneau des Danaïdes. Dr Eric Bardot Le contenu de cet article a servi, dans le cadre des Transversales de Vaison-la-Romaine 2006, de canevas à l’animation d’un atelier qui avait pour finalité de présenter un métamodèle de traitement dans les thérapies de la douleur et de la détresse. Ce métamodèle a été conçu à partir de mon expérience professionnelle en collaboration étroite avec mes collègues nantais de l’Arepta.   Faut-il se méfier du mois de février ? Milton H. Erickson et l’éthique. Dr Jean-Claude Espinosa « L’homme de février » est l’étude d’un cas par Milton H. Erickson, en 1945, qui illustre l’utilisation de la régression en âge dans le traitement d’une jeune femme dépressive. Celle-ci souffrait également d’une phobie de l’eau provenant du souvenir traumatique refoulé d’avoir été responsable de la noyade de sa sœur, noyade qui n’a pas eu lieu.   L’hypnose chez l’enfant. Le jeu du « comme si ». Dr Chantal Wood, Antoine Bioy L’hypnose est un outil fabuleux lorsqu’on travaille avec les enfants. En effet, l’enfant est déjà dans un monde imaginaire et va pouvoir adhérer d’autant plus facilement à ces techniques et apprendre à faire face à sa douleur ou ses problèmes. Dans notre hôpital, l’hypnose est largement utilisée par un bon nombre des soignants :   La fibromyalgie comme une métaphore. Une prison, une cage… réelle ou virtuelle ? Géraldine Franzetti, Etienne Lajous La fibromyalgie rencontre de plus en plus d’intérêt dans les milieux scientifiques, et le dernier Congrès mondial de la douleur s’en est fait l’écho à Sydney, en août 2005. Il ressort de ces études que 600 000 Français, 2 % de la population occidentale et jusqu’à 4,9 % des femmes seraient atteints par cette affection. Bien que reconnue par l’OMS, certains pensent que ce syndrome n’existe pas. L’un de nos confrères écrivait récemment dans une revue professionnelle (Revue pratique Médecine générale 2005 ; 19,692) : « Allons-nous longtemps cautionner des diagnostics douteux ou à la limite de l’escroquerie pure ?… » http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-La-fibromyalgie-comme-une-metaphore-hypnose-et-fibromyalgie-Traitement-Fibromyalgie_a97.html   Rubriques : Les grands praticiens : Ernest Rossi, un « horloger » hors du commun. Dr Claude Virot Nous sommes en 1977. Ernest Rossi a 44 ans, Milton Erickson 76 ans. Ils travaillent ensemble depuis trois ans et Rossi est toujours très étonné de la durée inhabituellement longue (90 à 120 minutes) des séances d’Erickson. Un jour, Rossi lit un...

Read More
Page 4 sur 512345