Hypnose & Thérapies Brèves N°8 – 2008

Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°8Hypnose & Thérapies Brève: la Revue

N°8: Février Mars Avril 2008

Editorial : Patrick Bellet

Hypnose: Cette irruption d’un langage concret, matérialiste pour conjurer l’angoisse du flou, de l’inattendu, crée davantage de rupture que de fluidité dans l’abord des émotions et de toutes pathologies. Comme si le langage do- minant de l’économie devait aussi s’appliquer à celui de la santé.

 

Articles :

Tchouang Tseu, Hypnos et Confucius. L’art des analogies et des thérapies brèves dans l’empire du milieu. Dr Jean Becchio

Nous venons de participer à une conférence dont le sujet, au titre compliqué, était passionnant : « Divergences et similitudes sur le problème de l’Origine, entre la pensée chrétienne et la pensée taoïste. » Nous n’allons pas reprendre les grandes
idées de cette soirée qui a mis en parallèle la phrase de Jean l’Evangéliste, « au début était le Verbe… et le Verbe s’est fait chair… », avec la vision taoïste « au début était le Souffle et le Souffle a donné naissance aux dix mille êtres ».

 

 

Suicide et hypnothérapie aux urgences. Emotions et paradoxes sur le seuil…Virginie Lagrée

Très souvent confrontée à la crise suicidaire au service des urgences où je travaille, j’étais en quête d’une manière de mieux aborder les situations de crise, singulièrement la crise suicidaire, sans heurter ni juger, sans pathologiser d’emblée, en respectant la position du patient, même si celle-ci a pu le conduire à un choix contestable, ou plutôt à un « non-choix ».
http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-Suicide-et-Hypnotherapie-aux-urgences-emotions-et-paradoxes-sur-le-seuil_a103.html

 

Hypnose et musicothérapie. Facteurs d’ordre bien tempérés. Olivier Benarroche

Quelle tâche plus passionnante que de tenter ici de jeter un pont entre le plus noble des arts et la mère de toute médecine ? La musique, langage immémorial et universel, s’adressant au plus profond de l’être pour lui suggérer des sentiments insoupçonnés, aurait-elle à voir avec l’hypnose qui, par la voie royale de la parole, permet de rééquilibrer le corps et l’esprit dans le respect d’un tout indissociable ?

 

Hypnose et difficultés scolaires. Les nouveaux crayons dans la trousse. Amer Safieddine

Il est un fait peu connu : de nombreuses études affirment que seuls 30 % de nos enfants scolarisés sont en mesure de suivre une scolarité « normale », sans grands encombres, celle qui est validée par les instances officielles.
http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-Hypnose-et-difficultes-scolaires_a102.html

 

Douleurs chroniques, fascination morbide. Contre-fascination thérapeutique et attention vertueuse. Luc Farcy

L’utilisation de l’hypnose médicale en consultation de douleur chronique est un outil thérapeutique, un outil de communication et surtout un outil de changement des bases qui définissent une relation thérapeutique.
http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-DOULEURS-CHRONIQUES-FASCINATION-MORBIDE-Contre-fascination-therapeutique-et-attention_a104.html

 

Les grands praticiens : Frank Farrelly et la thérapie provocatrice. Wilfrid Martineau

Né en 1931, ancien élève de Carl Rogers, Frank Farrelly est psychothérapeute, professeur à l’université du Wisconsin.

 

Quiproquo, malentendu et incommunicabilité : Ça vous dérange pas ? Stefano Colombo, dessin de Muhuc

L’autre pour, je suis arrivé au cabinet un peu en lézard. La malle d’attente était à moitié pleine ou, si vous roulez, à moitié bide.

 

Références : Amand Marc Jacques de Puységur, artilleur et humaniste. Patrick Bellet

L’année 1784 demeurera mémorable pour deux événements majeurs dans l’histoire de la médecine et de la psychologie.

Tout d’abord, la parution du Rapport des commissaires du roi sur le magnétisme animal, évoqué dans le n°3 d’Hypnose & Thérapies brèves, qui établit le rôle de l’imagination des patients dans leur propre soulagement et le sujet d’aujourd’hui : la découverte du somnambulisme artificiel et ses corrélats humanistes.

 

Exposition : Les figures d’Arcimboldo, l’unité du moi. François René Chardon

Arcimboldo pourrait être le nom de scène d’un magicien de cabaret. Arcimboldo, le Milanais du XVIe siècle, n’était pas un saltimbanque mais un artiste de la cour des Habsbourg dont la carrière et la postérité pourraient faire le sujet d’un roman.

 

Recettes et merveilles : Vas-y cocotte ! Joëlle Mignot

Le ragoût est aujourd’hui démodé. Nous sommes au temps de la cuisine moléculaire, déstructurée dans la modernité de l’épure et de la sobriété, du léger et du transparent, où règnent les espumas et les verrines.

 

Congrès et conférences : l’AFEHM, dix ans après. Christine Guilloux

Objectif ambitieux pour cette journée organisée par l’Association Française pour l’Etude de l’Hypnose Médicale : parvenir à simplifier et à optimiser la prise en charge

de chaque patient relevant de l’approche thérapeutique qu’est l’hypnose. Ou l’hypnothérapie.

 

Notes de lecture : Marie Arnaud, Christine Guilloux

La Volonté de paresse

– Raoul Vaneigem, Paul Lafargue, Pauline Wagner, Philippe Godard L’or des fous éditeur. « La paresse est jouissance de soi ou n’est pas. N’espérez pas qu’elle vous soit accordée par vos maîtres ou par leurs dieux.

– Aide-toi, ton corps t’aidera. Anne-Marie Filliozat et Gérard Guasch Albin Michel, Paris, 2006

Compte rendu de Christine GUILLOUX

Votre corps se fait-il porte- symptômes ? Auriez-vous tendance à oublier qu’il est avant tout le sujet, l’acteur principal de ce qui se joue ?

 

Pour vous abonner à la Revue, cliquez ici

Abonnement Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°8