Hypnose & Thérapies Brèves N°7 – 2007 – 2008

Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°7Hypnose & Thérapies Brève: la Revue

N°7: Novembre Décembre 2007 – Janvier 2008

 

Editorial : Effet de serre et hypnodiversité. Patrick Bellet

Notre petit monde serait-il menacé de fermentation ? Risquons-nous la macération, l’étouffement par un cloisonnement intempestif ? Au fur et à mesure que l’hypnose retrouve droit de cité, qu’il est possible d’inviter celle-ci à l’Université sans trop d’effroi, serions-nous devant des en- jeux de légitimité qui pourraient édulcorer sa nature floue, changeante, fluide et stimulante ?

 

Articles :

La relation hypnotique. Réflexions sur une relation très particulière. Jean-Philippe Zindel

De prime abord, nous associons généralement et automatiquement avec le terme d’« hypnose » un certain nombre d’images évoquant ses phénomènes tels que les régressions en âge, les phénomènes idéomoteurs, la distorsion du temps, etc., avec leurs potentiels thérapeutiques.

 

Se dissocier. Mais comment faire autrement ? François Roustang

Que l’on évoque la schizophrénie, l’hystérie, l’hypnose, les personnalités multiples, le double, les troubles post-traumatiques, on finit toujours depuis un siècle par rencontrer la notion centrale de dissociation et le cortège inévitable de Janet, Bleuler, Freud.http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-Se-dissocier-mais-comment-faire-autrement-Hysterie-schizophrenie_a94.html

 

Ce que les éléphants m’ont dit… Les leçons de thérapie que je n’oublierai jamais. Michael D. Yapko

Que peut offrir un psychologue clinicien expérimenté au programme de reproduction des éléphants les plus menacés d’Asie et d’Afrique ?

 

Métaphores…. Pour éveiller la résilience chez les patients. Consuelo Casula

Est-il possible à un petit souffle de vent de restaurer une âme après un tsunami ?
Est-il possible pour une métaphore, avec sa légèreté, d’aider un patient à dépasser le poids de sa souffrance ? Est-il possible pour une métaphore de représenter la voie pour retrouver la douceur de la vie après avoir éprouvé beaucoup de violence ?

 

Les grands praticiens :Emie Coué, l’imagination bienveillante. Patrick Bellet

Emile Coué fait partie de ces hommes à la fois célèbres et méconnus dont l’œuvre se poursuit, mais parfois de façon détournée, voire dévoyée. Coué naît à Troyes le 26 février 1857. Elève doué, il devient pharmacien et s’installe à 25 ans dans cette ville. A l’époque, les remèdes étaient le plus souvent composés par le pharmacien et nécessitaient l’attention bienveillante de celui-ci pour la bonne observance du traitement.

 

Quiproquo, malentendu et incommunicabilité : Randonnée médicale. Stefano Colombo

Que ma faculté de médecine fut généreuse ! Je lui suis infiniment reconnaissant. Cela est valable aussi pour toutes les facultés de médecine, la reconnaissance est donc de mise, le lecteur médecin est averti. Vous avez acquis de bonnes bases médicales. Vous êtes devenu un bon docteur. Vous êtes au courant de la dernière découverte.

 

Références : Bernheim, « l’hypnose n’existe pas ! » Patrick Bellet

Après la controverse sur la « normalité » de l’hypnose, succède celle de la réalité de son existence. Bernheim, piètre praticien de l’hypnose, lui dénie toute existence et pose les fondements de la psychothérapie suggestive à l’état de veille. Pour lui, il ne s’agit que de suggestion et de suggestibilité, autrement dit des capacités du patient à percevoir les paroles qui lui sont adressées. Ce texte, écrit en 1897 dans La Revue de l’hypnotisme, conserve toute son actualité et vient nourrir le « débat circulaire » qui oppose les partisans de l’objectivation de l’hypnose aux tenants de son immatérialité subjective. Mais peut-être les réponses sont-elles ailleurs ?.

 

Exposition : Chagal à Martigny, un ange passe. François René Chardon

Pour qui ne possède qu’une connaissance superficielle du champ de l’esthétique, un artiste se résume souvent à une œuvre : Guernica pour Picasso, Les Tournesols pour Van Gogh, La Joconde pour De Vinci, et comme l’a peut-être dit Pierre Dac, La Vénus pour Milo !

 

Recettes et merveilles : J’hallucine !!! Joëlle Mignot

Une folie douce et odorante quand, dans le même temps, certains chanceux se perdent dans les sous-bois avec délice, toutes narines ouvertes… Les « dingues » de cèpes dodus croisent les « fous » de girolles alanguies et charnues, partageant ainsi cette passion quasi mystique pour les champignons sauvages.

 

Notes de lecture : Marie Arnaud, Christine Guilloux

Affect Regulation Tool Box. Carolyn DAITCH. W.W. Norton & Co. Ltd. Compte rendu de Marie ARNAUD

Carolyn Daitch, Ph.D, directrice du Centre de traitement des maladies anxieuses à Farmington Hills (Michigan) depuis de nombreuses années, enseigne aux Etats-Unis et en Europe comment résoudre et réduire, grâce à l’hypnose, l’anxiété et son cortège de troubles. Dans son dernier ouvrage, « Affect regulation tool box » (« Boîte à outils pour contrôler les émotions »), paru en avril et pas encore traduit en français pour l’instant, Carolyn Daitch nous donne un condensé de son enseignement et de sa pratique clinique, riches de vingt-cinq ans d’expérience.

 

Guérir des troubles des conduites alimentaires, Bruno Dubos, en collaboration avec Laurence Dubois et Nadine de Malézieu, collection Le Germe, Satas, Bruxelles, 2006. Compte rendu de Christine GUILLOUX

Histoires d’histoires où l’acteur principal est également auteur-compositeur, metteur en scène, héraut/héros au long cours «du problème»ou«de la maladie » : il est ici des petits anges, des saintes et des petites filles victimes d’injustice… Enfin le thérapeute construit des histoires et des hypothèses à partir des histoires de vie qui lui sont narrées et de l’observation qu’il peut faire chez ses patientes, qu’elles soient anorexiques, boulimiques vomisseuses ou boulimiques non vomisseuses.

 

Humeur : Des tribus de thérapeutes. Eric Bonvin

Nombreuses sont les tribus de thérapeutes qui peuplent le continent de la souffrance humaine. Chacune fondée et conduite par un Colomb persuadé d’en faire la découverte et d’y apporter la révélation que lui inspire son envie de guérir l’autochtone souffrant.

 

Pour vous abonner à la Revue, cliquez ici

Abonnement Revue Hypnose et Thérapies Brèves n°7