Hypnose & Thérapies Brèves N°6 – 2007

Revue Hypnose Thérapies 6 - 2007Hypnose & Thérapies Brève: la Revue

N°6: Août Septembre Octobre 2007

Editorial : Brèves de thérapies. Dr Patrick Bellet

Traduction rapide de l’anglo-américain, les thérapies brèves sont perçues par certains comme incomplètes, parce que apparemment courtes. Or si le vocable « brève » a une première acception synonyme de court, il possède d’autres nuances comme brusque, brutal, incisif, ou dans un autre ordre d’idée : en résumé, en conclusion, enfin, pour en finir. Toutes ces significations peuvent s’accorder dans la mesure où les thérapies brèves ont en commun une vision globale et synthétique de la problématique du sujet au moment où il consulte.

 

Articles :

De la rigueur glacée de la science médicale à l’écoute, à la parole… et à l’espoir qui fait vivre ! Patrice Queneau

Le temps est venu de réconcilier médecine « scientifique » et humanisme et de (re)découvrir que la « science médicale » avec ses avancées prestigieuses (en pathologie cardio-vasculaire…) n’optimise ses résultats qu’à l’aune d’une relation confiante, intime et constructive entre le médecin et le malade, entre le soignant et le soigné, entre la médecine et la société.

 

L’hypnose: Un chemin sous notre peau, vers un autre savoir. Eliane Corrin

Tous nous possédons un savoir sous notre peau. Ce savoir nous est accessible dans l’immédiateté du ressenti, par le retour au corps à l’écart de nos pensées. L’hypnose en est le chemin. Elle nous conduit à nous reconnecter à ce savoir qui transite par le corps, savoir à retrouver notre propre capacité à être et se tenir vivant entièrement en notre corps, en notre monde. http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-L-HYPNOSE-Un-chemin-sous-notre-peau-vers-un-autre-savoir_a95.html

Le « burn out ». L’hypnose pour prévenir et guérir. Nicole Ruysschaert

De nos jours, la notion de « burn out » a acquis une place importante, on parle du stress au travail. Mais qu’est-ce que le « burn out » ? Une dépression, un état de surmenage, un épuisement, un autre nom pour la neurasthénie d’autrefois ? Les gens souffrant du « burn out » se plaignent de fatigue mentale et physique, ils se sentent épuisés, ont de la peine à se concentrer et ont des troubles de la mémoire. Avec leur entourage, ils sont irritables et de mauvais humeur et développent une attitude cynique pour se protéger. http://www.hypnose-ericksonienne.org/Revue-HYPNOSE-Therapies-Breves-le-Burn-Out–l-hypnose-pour-prevenir-et-guerir-Stress-burn-out-hypnose_a96.html

 

Psychosomatique et inventivité. Comme un œuf dans une boite en carton. Ysabelle Deneff

« Comme un œuf dans une boîte en carton » était le titre que ce patient, un jour, donna à son histoire et à celle de sa maladie. Elle s’était construite au fil de nos entretiens. Fruit d’une lente élaboration, elle avait surgi de la spontanéité de ses éprouvés autour de cette maladie et progressivement lui avait permis de l’apprivoiser, la rendant moins étrangère à son existence, l’amenant peut-être ainsi à se réconcilier avec elle.

Rubriques :

Les grands praticiens : Paul Watzlawick, la dernière séance… Jean-Jacques Wittezaele

Un grand maître n’est plus… Le 31 mars 2007, Paul Watzlawick est décédé en son domicile de Palo Alto. Même les constructivistes les plus radicaux sont attristés par ce changement de niveau de réalité : le géant sur les épaules duquel des générations de chercheurs et de cliniciens se sont élevés a quitté notre monde sensoriel où sa disparition fait saigner nos cœurs pour une réalité virtuelle d’où il continuera, heureusement, à stimuler nos esprits.

Quiproquo, malentendu et incommunicabilité. Avec mes meilleurs « veux ». Stefano Colombo, dessin de Muhuc

P : Merci, Docteur, de me recevoir. Je ne veux pas vous déranger, d’autant plus que votre agenda est complet et votre temps précieux. T : C’est fait. Quelle est la raison de votre venue ?

P : Justement, je ne sais pas bien… enfin, je ne veux pas exagérer et dire que ça ne va pas… C’est pas si grave, j’ai tenu jusqu’à maintenant.

T : Et alors ?

 

Références :

L’abbé de Faria, l’inventeur de la suggestion hypnotique. Dr Patrick Bellet

L’abbé de Faria occupe une place singulière dans l’histoire de l’hypnose. Il est à la jonction des magnétiseurs et des pionniers de l’hypnotisme. Bien qu’il rende hommage au marquis de Puységur dans l’introduction de son ouvrage, il va s’en éloigner en présentant une théorie qui ne sera reprise qu’à la fin du XIXe siècle.

 

Exposition : Trésors carolingiens. François René Chardon

Tout praticien se réclamant d’une approche en thérapie stratégique utilise de façon habituelle le paradoxe. Le paradoxe dans un usage moins technique permet de se défaire de la doxa, de l’opinion, c’est-à-dire de toute prémisse non nécessaire.

 

Recettes et Merveilles : Voir rouge… Joëlle Mignot

Si vous n’aimez pas cette couleur, surtout ne lisez pas cet article.
Si l’amour et la passion ne vous intéressent pas, tournez la page au plus vite.
Si la seule évocation du carmin, de l’écarlate et du cramoisi vous donne des boutons, le feu aux joues ou suscitent votre colère, passez dans l’instant au chapitre suivant.

 

Congrès et conférences :
6e congrès de Thérapie Brève et Rencontre professionnelle de la SFH.Christine Guilloux

Rives bien connues d’un environnement « disneyworldien », presque hollywoodien, en tout cas, dans un gigantisme bien plus modéré que l’an dernier, au Congrès d’Evolution de la Psychothérapie au public descendu de 8 500 à 1 200 participants

 

Notes de lecture : Dr Patrick Bellet

– La douleur à bras-le-corps, Patrice Queneau, Gérard Ostermann, Pierre Grandmottet Dessins de Piem Editions Médicis
– Catalogue d’objets introuvables, Carelman Editions du Cherche Midi

 

Humeur : Joie ! Dr Thierry Servillat

Dans le TGV qui ramena de Liège les participants nantais au Ve Forum de la Confédération francophone d’hypnose et de thérapies brèves (CFHTB), l’ambiance fut franchement joyeuse. Je vois à cette émotion agréable et profonde (Petit Robert) plusieurs raisons.

 

Pour vous abonner à la Revue, cliquez ici

Abonnement Revue